Réservation
en ligne
dimanche 11 avril
Meteo Paray-le-Monial

newsletter

Pour recevoir notre newsletter, laissez nous votre email.

  • Agenda
  • Spectacle "Plus que vivante" - Cloître de la Basilique

Spectacle "Plus que vivante" - Cloître de la Basilique

18 août 2020

20h30

Spectacle "Plus que vivante" - Cloître de la Basilique

Mise en scène des poèmes de Louise Labé (1524-1566), par Nadia Lang.

Louise Labé est une figure poétique incontournable de la Renaissance.

Spectacle organisé en partenariat avec les Amis de la Musique en Charolais, Brionnais, Bourbonnais.

Tarif : 15 € et 13 € réduit (adhérents, minima sociaux, étudiant) - Gratuit pour les - de 18 ans.

RÉSERVATION OBLIGATOIRE À L'OFFICE DE TOURISME
Renseignements au 03 85 81 10 92

Attente du Bien-Aimé, cantique d'un coeur exilé, les vingt-quatre sonnets de Louise Labé (1524-1566) libèrent le cri universel de nos âmes séparées. Comme surgie de la nuit des temps, la voix de Louise fait écho à toutes celles qui ont osé l'expression féminine, violente et pudique à la fois, de l'amour et du désir. Telle aujourd'hui Maram al-Masri, sa soeur orientale en poésie.
Pour toutes les femmes qui en sont encore empêchées, Maram et Louise prennent le risque des mots.
Mais à la liberté de dire et de vivre l'amour, s'ajoute l'intime conviction de sa dimension matricielle (rahman) et sacrée.

On pense alors à la spiritualité soufie, qui emprunte tant de mots à l'amour profane. On pense à cet amour inconditionnel, fusionnel, chanté par Rûmî le Persan, dans une poésie épurée jusqu'au silence.

Textes :
Louise Labé (OEuvres poétiques, éd. Poésie/Gallimard)
Maram al-Masri (Par la fontaine de ma bouche, Cerise rouge sur carrelage blanc, éd. Bruno Doucey)
Rûmî (Le Mathnavi, traduit et cité par Leili Anvar in Rûmî, éd.Entrelacs).

  • Saint marcel 2 aouet 2019 portrait

Nadia Lang

Après une formation professionnelle de danseuse (en parallèle d'un cursus universitaire de Lettres Modernes), elle s'oriente vers le théâtre, encouragée par ses professeurs : Madeleine Robinson, puis Jean-Laurent Cochet.

Elle travaille entre autres pour les metteurs en scène Jean Maisonnave, Michel Humbert, Hélène Darche, Philippe Marteau, tout en poursuivant une activité de pédagogue (Conservatoires de Valenciennes, de Mantes-la-Jolie, de Dijon). Elle-même met en scène une première fois les 24 sonnets de Louise Labé (création 1992).

Elle les reprend aujourd'hui, dans une approche intemporelle, au point de convergence des cultures orientale et occidentale, profane et sacrée, contemporaine (Maram al-Masri) et ancestrale (Rûmî), sous la direction musicale de Jean-Baptiste Médard.