St.-Nikolaus-Turm

Ancienne église, aujourd’hui lieu d’exposition

St.-Nikolaus-Turm

Ehemalige Pfarrkirche, die 1535 geweiht wurde. Ihre Architektur wurde gegen 1549 um einen massiven Glockenturm bereichert.
Auf dem Giebelturm ist das Jahr 1658 markiert. Er wurde im 19. Jh. durch den Abriss der Apsis und der seitlichen Kapellen auf
seine heutige Größe reduziert. Der Anbringung der Uhr, die zur Notwendigkeit für die Öffentlichkeit erklärt wurde, ist es zu verdanken, dass die Zerstörung des Turmes ausblieb. Der Kult wurde bei der Revolution zu dem Zeitpunkt abgeschafft,
als die Kirche der Mönche (die heutige Basilika) Pfarrkirche wurde.
Im Laufe der Zeit diente das Gebäude verschiedenen Zwecken: als Gefängnis, Wache oder Gemeindehaus. Heute finden darin Ausstellungen statt.


  • Tour s n

Une simple succrusale

C'est au début du XVIe siècle que l'église Saint-Nicolas, succursale de l'église paroissiale Notre-Dame située dans le cimetière sur la colline des Grainetières, est édifiée au cœur du centre historique. Elle fut construite en remplacement d'une chapelle portant le même vocable. L'ancienne chapelle devait être située dans l'actuelle petite rue de l'hôpital et fut brûlée au cours d'une période troublée.

Architecture du XVIe et XVIIe siècles

Bâti dès 1531, ce nouveau sanctuaire fut ouvert au culte en 1535. Dès lors le mépart lui est rattaché : cette société de prêtres tous issus de familles de Paray-le-Monial avait pour but d'assurer les offices à l'église Saint-Nicolas et dans les bourgs voisins.À cette époque, l'édifice cultuel est situé au cœur de la ville : autour se déroule le marché où les denrées les plus diverses foisonnent, les halles de la draperie sont situées à proximité.Le clocher actuel est une reconstruction tardive, datée de la fin du XVIIe siècle. L'architecture employée à sa construction reflète une architecture de la fin du gothique et du début de la Renaissance. On retrouve l'utilisation de la voûte d'ogive associé à un appareillage sobre.

  • 23 0406 tour st nicolas cote est cim editeur

Diverses utilisations après la Révolution

C'est en 1792 que le culte est supprimé à Saint-Nicolas. Dès lors, l'édifice devient civil. En 1861, le bâtiment est l'objet de remaniements : les chapelles latérales et le chevet sont alors détruits. On y ajouta aussi un escalier à doubles volets permettant d'accéder à une partie supérieure.


Cet escalier néogothique a été conçu après le passage de l'architecte Millet sur les plans de l'architecte des monuments historiques de l'époque Semelsheim. Cet escalier fut détruit en 1973 lors des travaux d'embellissement réalisés à l'occasion de la commémoration du millénaire de Paray-le-Monial


C'est l'installation de l'horloge qui, déclarée d'utilité publique, évita la destruction de la tour.On peut découvrir à l'intérieur un bel escalier en bois qui appartenait au Carmel.

  • Expo 1

Un lieu d'exposition

Après avoir été successivement halle aux grains, maison commune, puis lieu de justice, l'ancienne église Saint-Nicolas est aujourd'hui un espace d'exposition. Des expositions s'y déroulent régulièrement tout au long de l'année.


On peut notamment noté l'exposition annuelle et internationale de mosaïque contemporaine organisée chaque été par l'association M comme Mosaïque.

Ort und Adresse

St.-Nikolaus-Turm

Place de l'Hôtel de ville
71600 PARAY-LE-MONIAL

Bilder und Videos

  • Tour Saint-Nicolas - Carte postale avant 1973

    Tour Saint-Nicolas - Carte postale avant 1973

     
  • Tour Saint-Nicolas, soleil couchant

    Tour Saint-Nicolas, soleil couchant

     
  • Tour Saint-Nicolas

    Tour Saint-Nicolas

     
  • Tour Saint-Nicolas

    Tour Saint-Nicolas

     
  • Tour Saint-Nicolas

    Tour Saint-Nicolas

     
  • Tour Saint-Nicolas

    Tour Saint-Nicolas

     
  • Tour Saint-Nicolas

    Tour Saint-Nicolas